Le Printemps des Emigrés

FR / BG


“Le monde déborde d’émigrants... Les uns sont des émigrés expatriés, ailleurs, dans d’autres pays, les autres sont des émigrés chez eux... Mais le plus triste et le plus déplorable est quand l’Âme de l’Homme émigre et qu’à sa place s’installe la bestialité”

Kalin Iliev

Opéra

Le Printemps des Emigrés est un opéra contemporain/comédie musicale de Kalin Iliev, Konstantin Ilievsky et Alexandre Tchobanoff

La Maison de production La Fabrique en Bulgarie, en association avec l’Orchestre National Philharmonique de Sofia et Le Théâtre Larme et Rire de Sofia, vous propose un partenariat pour la création et la réalisation de la première mondiale de l’opéra contemporain/comédie musicale Le Printemps des Émigrés, tiré du roman de Kalin Iliev.

Ce roman, devenu best-seller en Bulgarie et dans la péninsule balkanique, a été salué par la critique comme le nouveau Les Misérables du XXIème siècle.

L’adaptation et l’écriture du livret ont été réalisées par Kalin Iliev, Alexandre Tchobanoff et Konstantin Ilievsky.


Présentation de projet du nouvel opera contemporain-comedie musicale « Le printemps des Emigrés » adapté du roman de Kalin Iliev


Cette fable politique et métaphysique se déroule en Nulia, le pays de la nation des Nuls. Les thèmes dont elle traite: tensions sociales, dérives politiques et économiques, confrontations entre religions et entre générations, soif de pouvoir et corruption généralisée, ne sont pas sans nous rappeler le contexte de la société européenne d’aujourd’hui.

Les personnages inoubliables qui la peuplent – ils subissent la nuit une mutation qui les transforme en animaux sauvages terriblement prédateurs – fournissent une base exceptionnelle à la création d’un œuvre unique en son genre.

La force de l’histoire et la plume de l’auteur, l’épure du livret, la singularité de personnages qui dépassent l’imagination, la réunion d’un compositeur talentueux et d’un metteur en scène expérimenté, font autant d’éléments susceptibles de concourir à la réalisation d’une grande première mondiale!

Nous avons créé une forme nouvelle et originale d’écriture de spectacle vivant musical/opéra, dans toutes les potentialités de ce grand art scénique et imaginaire. Le projet nous y portait, qui nous projette dans un monde à la fois réel et surréel, inscrit dans un décor cinématographique futuriste, avec l’impact bouleversant de l’émotion portée par les voix bulgares...

Nous sommes entourés d’un nombre conséquent d’invités d’honneur et de personnalités de haut rang du spectacle vivant, de l’opéra, de la comédie-musicale. Ces personnalités, qui comptent au nombre de nos amis et nos soutiens, seront présentes tout au long de notre parcours. Elles seront bien entendu invitées à la présentation, ainsi que des figures du monde médiatique, des représentants de maisons prestigieuses en France et en Europe.

Après quelques mois de représentation en Bulgarie et dans la péninsule balkanique en 2017, une tournée européenne sera organisée pour la première mondiale de cette œuvre en saison 2017–2018. Cet ambitieux projet franco-bulgare pourrait voir le jour au printemps 2017.

Plusieurs sociétés de production parisiennes et européennes sont engagées dans une coproduction cinématographique, en collaboration avec des partenaires bulgares et slovaques. Un livret est déjà prêt et le travail sur la coproduction entre Sofia, Paris et Vienne est en cours. Mais il ne pourra se réaliser sans soutien ni partenariat complémentaires. Pareil projet ne peut être mené que fort de l’appui d’un réseau important d’amis, de sponsors, de partenaires, de coproducteurs, d’investisseurs publicitaires et financiers.

Bulgare et Français lui-même, vivant en France, concepteur, co-librettiste et metteur en scène de l’œuvre, Alexandre Tchobanoff est fier d’être l’ambassadeur d’une telle entreprise. C’est à lui que revient l’honneur de solliciter auprès de vous le soutien et le partenariat nécessaires à sa réalisation.

La production se chargera bien évidemment de saluer et d’honorer la participation de chaque personne, société et institution, en lui exprimant ses remerciements sous toutes les formes d’affichage publicitaire - conceptuelles, visuelles, sonores, informatiques... - que met à disposition le système médiatique.

Alexandre Tchobanoff

Qui sommes-nous?

Notre équipe réunit : l’auteur, Kalin iliev, résidant à Sofia et Gabrovo; le compositeur et chef d’orchestre Konstantin Ilievsky, résidant à Bratislava; le metteur en scène, réalisateur, producteur, auteur et chorégraphe Alexandre Tchobanoff, résidant à Paris.

Kalin Iliev

Écrivain, auteur, dramaturge, romancier, publiciste, essayiste, librettiste et scénariste, il est traduit en de nombreuses langues européennes, ainsi qu’en russe, ukrainien et chinois.
Plus de 30 publications et pièces mises en scène, lues et adaptées pour la radio, la télévision et le cinéma, les journaux et la presse.
Plus de 20 pièces de théâtre et publications rapportées dans la presse internationale comme œuvres d’un auteur pionnier de la nouvelle vague de la littérature bulgare du XXIème siècle.
Nombreux éloges dans la presse européenne, bénéficiaire des nombreux prix de littérature bulgares et étrangers. Membre de la Société des Auteurs et Compositeurs Dramatiques, SACD Paris.


Alexandre Tchobanoff

Metteur en scène, réalisateur, auteur, producteur, chorégraphe, il vit, travaille et crée depuis 30 ans en France. Né en Bulgarie, naturalisé français, il est connu et reconnu par les médias internationaux, avec plus de 60 mises en scène à son actif.
Il est directeur/manager européen du Théâtre-Scène Ouverte Larme et Rire de Sofia depuis février 2016. Nombreuses mises en scène de pièces du théâtre classique et contemporain, opéra, comédies musicales, films court-métrages, documentaires, long métrage.
Codirecteur-associé de la Production Fin Avril.
Sociétaire des Auteurs et Compositeurs Dramatiques, SACD Paris,
Ancien administrateur du Syndicat National des Metteurs en Scène, SNMS.
Membre de la Coalition Française pour la Diversité Culturelle, président de la Fédération pour la Diversité Culturelle.


Konstantin Ilievsky

Compositeur, chef d’orchestre et pianiste, il vit, travaille et crée à Bratislava et à Vienne. Né en Bulgarie de parents musiciens connus.
Nombreux prix internationaux de prestige, compositeur de musique contemporaine et classique pour orchestre philharmonique, quatuor, baroque, cantates pour chœur, et musiques de cinéma. Œuvres jouées par différentes formations d’orchestre, en Europe, en Russie et aux Etats-Unis.
Membre de jury dans de nombreux festivals de musique.

Roman

Synopsis / Résumé

Le livre best-seller de Kalin Iliev, Le Printemps des émigrés, a déjà conquis la Péninsule balkanique, l’Italie, L’Espagne, l’Allemagne ainsi que la Russie et la Chine.

C’est un roman exceptionnellement visuel et cinématographique, dont l’intrigue se déroule de nos jours, en Europe, dans un pays fictif nommé « NULIA ».

Dans ce pays soumis à un régime policier qui pratique une politique de terreur systématique et constante, la population, la nation des Nuls, vit dans la misère et le désespoir. Mais la dictature en place se voit contrainte par la pression politique internationale, et notamment européenne, d’organiser des élections démocratiques.

Aussitôt se déclenche une guerre sans merci entre les différents clans d’oligarques qui jusqu’alors se partageaient le pouvoir. Ceux-ci donnent libre cours à leurs pulsions les plus basses. Parmi leurs chefs et leurs hommes de main : Le Leader, Le Bec, le Sanglier, le Joker, le Rat, le Lapin, le douanier..., autant de monstres humains sombrés dans la déchéance morale, possédés, accaparés par l’avidité, la corruption, les pulsions sexuelles les plus dévastatrices. Tous sont passés sous la domination acceptée de la bestialité, tous se sont placés « sous l’ombre de l’animal sauvage » tapi en chacun d’eux.

Les effets de ce conflit sont ravageurs pour les Nuls, ils ne font qu’aggraver la situation affreuse dans laquelle ils survivaient. Leur détresse émeut la diaspora des émigrés qui ont fui l’enfer de Nulia. Ceux-ci décident de rentrer en masse pour peser par leur vote sur les élections à venir, ils sont des dizaines de milliers à rentrer au pays. Leurs outils sont ceux de leur temps : Internet et Facebook. Non seulement ils leur ont servi à se fédérer pour préparer leur retour en vue d’imposer un changement politique, mais ils les utilisent également à des fins de pédagogie démocratique, en aidant leurs compatriotes à concevoir et développer des processus de citoyenneté active et de paix civile.

Parmi ces émigrants revenus de différents pays de l’UE - la France, l’Angleterre, l’Allemagne, la Suisse, d’autres encore - des hommes et des femmes se sont imposés comme les organisateurs du mouvement. Ils ont nom : Le Radical, la Voyante, le Diplomate...

A leur côté, deux jeunes gens, Victoria et Maxime, deux étudiants fous amoureux, flamboyants, épris l’un de l’autre, et l’un et l’autre épris de la cause qu’ils servent.

L’enjeu politique est si important que l’Europe se passionne pour les élections à Nulia. On constate dans les médias et sur les réseaux sociaux une effervescence qui prend une ampleur inattendue, immense. Toute l’attention du continent se focalise sur la situation dans le pays, les opinions publiques font massivement bloc pour soutenir les forces démocratiques contre la dictature aux affaires.

Les autorités de Nulia sont dépassées par la popularité du mouvement, elles acceptent mal d’être le centre de l’attention internationale. Elles mettent tout en oeuvre pour s’y soustraire, jusqu’aux procédés les plus bas et les plus hypocrites. Mais rien n’y fait, le monde ne détourne pas le regard de Nulia. Le Gouvernement décide alors de décréter l’état d’urgence, et de changer la loi qui organise les élections législatives. Il passe en force, la nouvelle loi interdit la participation au vote des émigrés fraîchement revenus.

De puissantes vagues de protestation s’ensuivent immédiatement à travers le pays, toutes réprimées par la force. Au plus haut niveau de l’Etat, le Bec est à la manœuvre, déterminé à recourir, si nécessaire, aux pratiques de la dictature. C’est lui qui prépare soigneusement la contre-offensive des forces spéciales.

Mais il se heurte à un comité exécutif des émigrants très habile, et bien organisé, d’autant plus efficace qu’il est désormais dirigé par Victoria et Maxime, qui se trouvent dans cette situation politique à la fois au sommet de leur mission patriotique et au plus rayonnant de leur amour.

Malheureusement, au cours d’une action de répression, une initiative policière tout à fait inutile connaît une conclusion tragique : une balle perdue frappe Victoria, qui meurt dans les bras de son amant. La mort de la jeune fille la transforme immédiatement en symbole de toute une génération, bien au-delà des frontières de Nulia. Victoria devient une icône, une idole, l’incarnation de la révolution, de la pureté et de l’amour. Dans la patrie des Nuls, ce décès provoque une mobilisation des forces progressistes telle qu’elle aboutit au blocage complet de la capitale. Le chef du gouvernement se voit contraint de faire marche arrière : il annule la nouvelle loi et rétablit l’ancienne, celle qui permet aux émigrés de voter.

L’histoire se conclut ainsi, et pourrait nous laisser sur l’impression d’une fable politique atroce et édifiante.., n’était l’intervention de ce personnage, ce Max, jeune scientifique qui expose sa théorie inquiétante. Une théorie selon laquelle, quelque part sur la planète, une équipe de généticiens serait parvenue à mettre au point la technique qui permet de transformer les esprits des dirigeants politiques en avatars psychologiques animaux, ou peut-être même, plus probablement, de faire de ces hommes et de ces femmes des humains « réincarnés en animaux »...


Le thème de l’humanisation des animaux et de l’animalisation des hommes n’est pas nouveau dans la littérature mondiale : il court des fables d’Esope et de celles de La Fontaine aux romans graphiques de Bilal et Diaz Canales/Guardino, en passant par La Ferme des animaux d’Orwell et la Métamorphose de Kafka.

Toute la pertinence du Printemps des Émigrés de Kalin Iliev tient dans une actualisation puissante du thème, très ancrée dans les perspectives menaçantes de notre temps.

Le porter à la scène sous la forme d’un opéra contemporain/comédie musicale constituera un événement exceptionnel, qui ne peut que connaître un retentissement à la mesure des interrogations qu’il soulève, et qui sont parmi les plus partagées de l’époque.

Armer d’espérance nos semblables face à un futur technocrato-technique à bien des égards inquiétant, et le faire à travers la bouleversante histoire d’amour de deux adolescents qui ne se résignent pas à abdiquer leur dignité d’êtres humains, telle est l’ambition du projet lyrique que nous voulons porter à son accomplissement sur le plus grand nombre de scènes européennes et internationales.

Alexandre Tchobanoff

Auteurs

Kalin Iliev


Kalin Iliev est un écrivain et dramaturge bulgare. Son deuxième roman « Le Printemps des émigrés » a connu un remarquable succès dans son pays, où il est devenu le best-seller des dernières années. Paru en 2013, il a déjà été republié cinq fois en Bulgarie. Des préparations pour l’édition du roman en France, en Russie, en Chine, en Italie, en Grèce, en Slovaquie et en Macédoine sont en cours.


Konstantin Ilievsky

Compositeur, chef d’orchestre et pianiste, Konstantin Ilievsky vit, travaille et crée à Bratislava et à Vienne. Né en Bulgarie de parents musiciens célèbres, il est compositeur de musique contemporaine et classique pour orchestre philharmonique et pour quatuor, de musique baroque, de cantates pour chœur, et de musiques de cinéma. Ses œuvres ont été jouées par différentes formations d’orchestre, en Europe, en Russie et aux Etats-Unis. De nombreux prix internationaux de prestige lui ont été décernés. Il est membre de jury dans de nombreux festivals de musique.


Alexandre Tchobanoff

Metteur en scène, réalisateur, auteur, producteur, chorégraphe, Alexandre Tchobanoff vit, travaille et crée depuis 30 ans en France. Né en Bulgarie, il est naturalisé français. Il est connu et reconnu par les médias internationaux, avec plus de 60 mises en scène à son actif (théâtre classique et contemporain, opéra, comédies musicales), et la réalisation de films court-métrages, de documentaires et d’un long métrage.

Contact – courriel: alextchob@gmail.com
Tel: 0033 675208931

19 Germain Pilon 75018 Paris
FRANCE

Мusique

Vidéo


Contact

Facebook page